Les jardins potagers et les maraîcheries

Ces cultures assurent un revenu aux familles. Elles améliorent la santé des enfants et ont un impact très positif sur l’environnement, ne serait-ce que par la suppression du transport et une culture sans engrais chimiques. De plus, travailler son jardin et consommer sa propre production contribue à l’éducation des enfants. Les jeunes redécouvrent les produits de la terre et se sensibilisent à leur préservation.

A ce jour, une quinzaine de potagers ont été installés. Notre but est  d’installer un jardin potager, complété par une pépinière d’arbres fruitiers, dans chacune des nouvelles écoles que nous construisons.

Grâce à un système efficace de récolte d’eau de pluie, nous avons réussi à créer des jardins potagers dans ces régions les plus sèche. Le liquide est récolté le long des toits à l’aide d’un réseau de chenaux puis déversé dans une citerne qui peut stocker jusqu’à 20'000 litres d’eau qui sera utilisée en saison sèche.

Même si la consommation de légumes n’est pas encore très ancrée dans la culture des populations du nord-est du Brésil, ces denrées montrent peu à peu leur apparition sur les marchés villageois. Les produire sur place augmente la curiosité et l’intérêt des consommateurs.


Soutenez nos projets